ESSAI FORD MONDEO ST 220 (220CH)

Posted by & filed under .

Fleuron de la marque à l’ovale bleu, la Ford Mondeo ST 220 apporte la preuve qu’un constructeur généraliste peut élaborer des voitures aussi passionnantes à conduire que celles d’un constructeur spécialiste… Et pour beaucoup moins cher !

Pour casser son image de constructeur « sage », pour prouver aussi son dynamisme, Ford a créé le label Sport Technologies (ST), dont le but est de permettre aux passionnés de bénéficier d’une voiture à la conduite plus enlevée tout en conservant la fonctionnalité et l’accessibilité du modèle de base. Deux représentantes de la gamme Ford profitent d’ores et déjà de ces deux lettres magiques qui leur confèrent à la fois raffinement et fibre sportive, la Ford Focus ST 170 et la Ford Mondeo ST 220 que nous avons essayé en version berline 4 portes, une version break baptisée Clipper étant également au catalogue.
UNE PUISSANCE VELOUTÉE
 MondeoST_6

Pour faire une ST 220 vous prenez une Mondeo V6 dont vous vous empressez de déposer le moteur, un 2.5 litres plutôt placide dont la puissance culmine à 170 ch. Pour porter sa cylindrée à 3.0 litres, les motoristes de Ford on choisi d’en augmenter l’alésage (diamètre des chambres de combustion) plutôt que la course (distance parcourue par les pistons). Le V6 3.0 litres de la Mondeo ST devient ainsi un moteur très « supercarré » qui conserve l’onctuosité propre aux 6 cylindres en V, mais dont la faible distance parcourues par les pistons favorise les montées en régime.

Les 4 arbres à cames creux assurent une plus grande levée et un temps d’ouverture des soupapes augmenté. Le collecteur d’admission est peaufiné pour optimiser le rapport air/carburant et la ligne d’échappement, soigneusement accordée, ne se contente pas de donner une belle sonorité à la mécanique. Elle diminue également la contre-pression toujours préjudiciable aux performances.

Quant à la préparation des pièces mobiles, elle est digne de celle dont bénéficient les mécaniques de compétition. Bielles et pistons sont pesés avec précision et la différence de poids entre ces différents organes est inférieure au dixième de gramme, un « plus » qui contribue nettement à la douceur de fonctionnement du moteur.

Au final, le V6 3.0 l de la ST 220, qui flirte avec les 7.000 tr/min en régime maxi (pas mal pour un V6 !) délivre 223 ch à 6.250 tr/min ainsi qu’un couple maxi de 270 Nm à 5.000 tr/min. De quoi couvrir un 1.000 m départ arrêté en moins de 28 secondes.

UNE BOÎTE À 5 RAPPORTS SEULEMENT !
MondeoST_1

Alors que les boîtes 6 se généralisent sur les voitures à tendance sportive (la Focus ST 170 en possède une), la Ford Mondeo se contente de la boîte 5 de la V6 2.5 l, spécialement reconfigurée toutefois pour s’adapter à la puissance du moteur et offrir une sélection à la fois plus douce et plus précise… à défaut d’être plus rapide.

La démultiplication des 3e, 4e et 5e rapports a été raccourcie et la vitesse maximum de 243 km/h est ainsi atteinte quelques tr/min au dessus du régime de puissance maxi.Que l’on adopte un rythme cool ou soutenu, cette boîte parfaitement étagée donne entière satisfaction sur la route mais, une fois sur l’autoroute, on apprécierait quand même un sixième rapport qui permettrait d’abaisser le régime d’un moteur suffisamment coupleux pour ne pas faiblir à l’attaque de la première rampe venue.

UN ÉQUIPEMENT HAUT DE GAMME, MAIS QUELQUES LACUNES
MondeoST_5

Accueillant, chaleureux même en dépit du noir omniprésent, l’habitacle de la Ford Mondeo ST 220 bénéficie d’un très bon niveau d’équipement :

  • la climatisation est de type automatique mais elle n’offre pas de réglages séparés gauche / droite ;
  • le système audio, de très bonne qualité, bénéficie d’un lecteur mono CD. Un système avec lecteur 6 CD est disponible en option ;
  • toutes les glaces sont commandées électriquement de même que les rétroviseurs dégivrants que l’on est en droit de trouver trop petits.

Un bon point pour les projecteurs au Xénon montés de série, un mauvais pour l’absence de système automatique d’allumage des phares et de déclenchement des essuie-glace, des prestations désormais courantes même sur des autos de gamme inférieure.

La Ford Mondeo ST 220 fait le plein question équipement de sécurité :

  • airbags frontaux ;
  • airbags latéraux avant et airbags rideaux avant et arrière ;
  • ceintures trois points à toutes les places ;
  • ABS avec assistance au freinage d’urgence ;
  • contrôle électronique de motricité ;
  • ESP…

On va d’ailleurs voir que ces derniers équipements sont rarement mis à contribution tant la Ford Mondeo ST 220 « assure » sur la route.

UN COMPORTEMENT ROUTIER D’UNE RARE EFFICACITÉ
MondeoST_7

Des pneus à profil aussi bas que ceux dont est équipée la ST 220 possèdent forcément des flancs très rigides. Ils transmettent donc fidèlement la présence du moindre gravillon sur la chaussée et sont rarement synonymes de confort. Les ingénieurs de Ford ont réalisé des prodiges sur l’amortissement car même ainsi chaussée, jamais la Ford Mondeo ne tressaute. A basse vitesse, toutes les inégalités de la route sont admirablement filtrées. Ensuite, au fur et à mesure que le rythme augmente, et tout en restant toujours aussi confortable, la Ford Mondeo contient avec une rare efficacité tous les mouvements parasites de sa caisse. Elle vire absolument à plat et se place au millimètre que ce soit dans les courbes rapides ou serrées où elle fait preuve d’une motricité sans faille.

Grâce à cet excellent châssis, grâce aussi à son moteur élastique « en bas », explosif « en haut » , la ST 220 est une voiture à deux visages : en bonne familiale, elle acceptera la balade tranquille et les plus longues étapes autoroutières sans jamais fatiguer ses passagers. En sportive affûtée, elle permettra à un conducteur expérimenté de se faire réellement plaisir sur les petites routes, qu’elles soient défoncées ou non.

CONCLUSION

Même 10.000 € plus chère, une voiture aussi pétrie de qualités se vendrait comme des petits pains… si elle était badgée Audi, BMW ou Mercedes. Oui mais voilà, une Ford ce n’est pas assez snob ! Ne reste plus à espérer que le label ST soit suffisamment « parlant » pour retenir l’attention des amateurs éclairés de voitures « à conduire ».

VIDEOS
Acceleration du 3.0 V6


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *